« Ambivalence lacustre » de Sybille Rembard

Ambivalence lacustre

Ambivalence
Ambivalence par Cam_VA

Le secret exquis noircit l’horizon lointain
le mouvement représente une courbe
la respiration cache un secret

Concert de vagues redessinant la mer

Les rameuses avancent
ensemble
Deux, Quatre, Huit
Les mouvements s’enchaînent
sémillants, itératifs, opalescents

De ma falaise je transperce ce lac
Beauté incendiaire !

Le rêve de Lamartine se réalise
Mon regard se remplit d’ondes ambivalentes
pour se dissoudre dans le vent
du Nord

Sybille Rembard

« Chaleur estivale » de Sybille Rembard

Chaleur estivale

Viens sur Moi
L’amour d’un couple à Saint-Malo, sur une plage nichée au creux de la vieille ville. Jeune couple.  » Viens avec moi  » par Le Batteur De Lune

Sur la plage le parasol fermé pointe au firmament
Ma langue savoure les grains de sel sur mes lèvres moites
Mes pieds s’enfoncent dans le sable chaud
Le sommeil me guette
Le rêve m’attend
Le soleil grandit l’éternité de mes pensées.
Je répète jusqu’à l’hallucination les vers que tu as écrits pour moi,
une nuit à côté des étoiles.
Sous l’astre de l’été
je revis notre amour : colonne ivre du temple de l’éternité
Les saisons se succèdent
Et moi
je crois encore aux feux d’artifices.

Sybille Rembard

Beauté fractionnée

« Solstice » par Sybille Rembard

Solstice

Solstice
Before and After Par lrargerich

Hier
J’ai vu mon cœur dans un trou noir
J’ai souri

aux voix enflammées
aux bribes de paroles
ridées par les griffes du destin

J’ai rêvé perchée sur une étoile
J’ai vu les arbres engloutir les villes
J’ai regardé mes enfants faner

La vie me chante une berceuse
parfumée

Recroquevillée dans mon bouclier
je suis prête pour le jugement final
fusillée par une pluie de pétales

Il ne me reste que ton amour
tendre et sacré
prière féconde
Aujourd’hui

Sybille Rembard

« Spleen » de Sybille Rembard

Spleen

Chloroformisée par les stigmates de notre destinée
Elle se remplit de nausée
La violence de l’absence grandissant dans ses entrailles
Elle a envie de tout foudroyer

Elle regarde son visage imprimé dans son âme
Elle sent la chaleur de sa main
Elle écoute son prénom enveloppé par sa voix
Elle respire le nuage meurtrier de sa cigarette
Elle se rive dans ses yeux
qu’elle a endormis pour la dernière fois

Fin août
il faisait chaud
son âme s’est tétanisée à jamais

Sybille Rembard

2010

Spleen de Sybille Rembard
Les amoureux (Blues d’Incomplétude) Par Louis Engival

« Amour Binaire » de Sybille Rembard

Amour binaire

Tu es l’autre partition
solitaire et inséparable.
La vie sans toi sera néantisée.
Symbiose qui réjouit
ou véritable angoisse ?
Ta présence enflamme la dichotomie de notre amour,
fusionne nos étincelles.
Crois-tu pouvoir survivre ?
Moi, je sais !
Je marche à la dérive dans un désert en décomposition
avec cette seule pensée
un jour tu ne seras plus.
Et je serai
Dépariée.

Sybille Rembard

[singlepic id=8 w=320 h=240 float=center]