« Je respire où tu palpites » par Victor Hugo

Ombre et Limière

Je respire où tu palpites

Je respire où tu palpites,
Tu sais ; à quoi bon, hélas !
Rester là si tu me quittes,
Et vivre si tu t’en vas ?

A quoi bon vivre, étant l’ombre
De cet ange qui s’enfuit ?
A quoi bon, sous le ciel sombre,
N’être plus que de la nuit ?

Je suis la fleur des murailles
Dont avril est le seul bien.
Il suffit que tu t’en ailles
Pour qu’il ne reste plus rien.

Tu m’entoures d’Auréoles ;
Te voir est mon seul souci.
Il suffit que tu t’envoles
Pour que je m’envole aussi.

Si tu pars, mon front se penche ;
Mon âme au ciel, son berceau,
Fuira, dans ta main blanche
Tu tiens ce sauvage oiseau. Continuer la lecture de « « Je respire où tu palpites » par Victor Hugo »

« Je te veux souriant » par TangerNord

Je te veux souriant

Nous partons envers l’océan.

Nous avons réservé,
rien que pour nous deux
Une île vierge,
Où nous serions heureux,
Cocotier dansant au son du vent,
Et des oiseaux s’ajoutant à la communié dansante,
Tout en chantant la vie rentre prise ;
Où tous de nouveau trouvent refuge,
Qui est pour eux tout est fêté à l’aise.
On n’aura pas besoin des bagages !

Je te veux souriant,
Ni bagage ni gros vêtement,
Le climat,
Est tiède jour et nuit,
Pour toit,
On a calme qui est peint en bleu nuit,
Le ciel.
Je te veux souriant
on est tous les deux l’un à l’autre fidèle,
Heureux on l’on vie réelle,
léger tissus comme garde robe en bagage.
Amour eau fruit des îles,
Paradisiaques sols en tapis multi couleurs florales,
Et pour notre futur bon karma en pluriel,
Tout y est sera au gout du miel,
Loin du commérage.

Je te veux souriant,
Immobile tous les deux,
On aura créé une nouvelle forme de vie humaine.

Je te veux souriant,
Indemne de mauvais esprit,
Le djinn se sera en enfer péri!
Le Satan autre se sera en enfer péri !
La haine contre l’humain,
de l’ile fut aboulait en fin!

Je te veux souriant,
L’envie négatif en vers l’autre de nos esprits effacé
L’ignorance assassine de notre île,
Par le bon savoir remplacé,
Les ruses et les défauts,
Des nos esprit seront a tout jamais éliminé!
Les poisons ne seront que souvenir des choses vil,
Il n’y a plus possibilité d’exister.

Je te veux souriant,
Un nouveau génome humain,
De nous deux est naît ,
nouveau et sains,
sans douleur ni tourment !
Dans notre île depuis longtemps,
Par l’humanité fut “rêvé” le rêve est enfin réalisé.
Juste avant qu’on soit dans “notre île” parti,
L’enterrement du négatif nous y avions assisté …
Te voilà souriant,
Nouvelle humanité de ton gêne est belle et bien conçue,
Souriante et heureuse dans ce nouveau monde,
Qui appellera,
l’île des gens souriants,
Une nouvelle terre,
Un nouvel océan…

— « l’île depuis longtemps par l’humanité rêvé,
par la vraie humanité… »

Tangernord
Sourire
Sourire Par |JL62|

« Larme de Cristal » de Rémi Levraut

Larme de Cristal

En ce matin pluvieux,
J’espère que tu vas mieux,
Rien ne sera jamais plus précieux,
Qu’une larme sur ton visage gracieux,
Sourire se dessiner doucement je le veux,
Le beau reflet du cristal éblouir ces yeux,
Sur ta joue danser un instant harmonieux,
Couler sur tes lèvres en ce jour délicieux,
Pleurer n’est des fois pas si douloureux,
Le cœur gros on en appelle aux dieux,
Une nuit il viendra voir en ce lieu,
Aimer tu verras est contagieux,
Bien avant qu’il ne soit vieux,
D’un pas silencieux,
Porter aux cieux,
Nous deux
!

Rémi Levraut

Larme de Cristal
De la solitude ordinaire... par ImAges ImprObables

« Ton Sourire » de David Diop

Jeune Fille

Ton Sourire

Ton sourire que je partageais
Et qui m’était unique
Ton sourire qu’à travers mes yeux perdus d’hypnose
Je rêvais penché sur mon angoisse
Ton sourire ma négresse est une étrange fourmilière
Où dansent mille langues de soleil
Mille langues rouges mêlées d’orages et de torrents
Ton sourire glisse en blues très lent
Pétrissant rythmiquement ma chair Continuer la lecture de « « Ton Sourire » de David Diop »