« Bien que par le pesché, dont nostre premier pere » de Guillaume de Salluste Du Bartas

Bien que par le pesché, dont nostre premier pere

… Bien que par le pesché, dont nostre premier pere
Nous a bannis du ciel, la terre dégenere
De son lustre premier, portant de son seigneur
Sur le front engravé l’éternel deshonneur ;
Que son aage decline avec l’aage du monde ;
Que sa fecondité la rende moins feconde,
Semblable à celle-là dont le corps est cassé
Des tourmens de Lucine, et dont le front lassé
D’avoir de ses enfans peuplé presque une ville,
Espuisé de vertu, devient en fin sterile : Continuer la lecture de « « Bien que par le pesché, dont nostre premier pere » de Guillaume de Salluste Du Bartas »