« Le cri du cœur » de Maurice Rollinat

Le cri du cœur

Rondement, Mathurin
Mène dans sa carriole
La Dame qui s’affole
De filer d’un tel train.

Elle crie au trépas !
Le vieux dit :  « Not’ maîtresse,
N’soyez point en détresse
Puisque moi j’y suis pas.

Si y’avait du danger
Vous m’verriez m’affliger
Tout comm’ vous, encor pire !

Pac’que, j’m’en vas vous dire :
J’tiens à vos jours, mais j’tiens
P’tèt’ encor plus aux miens. »

Maurice Rollinat

 
[singlepic id=75 w=240 h=320 mode=web20 float=center]

20110429 59a Carolus-Duran La dame en noir Par Awfulknitter

« Épigramme » d'Alexis Piron

Épigramme

Un laboureur des confins de la Bresse,
Paisiblement s’ébattait d’une ânesse.
On en fit bruit. D’abord le compagnon
Envoie après traiter en Avignon
De cette affaire. Au retour de notre homme :
Eh bien ! dit-il, à combien les pardons ?
Nous faudra-t-il, cousin, aller à Rome ?
– Non, j’ai tout fait pour quatre ducatons,
Reprit l’agent, y compris le voyage ;
Et le légat1 même, sans tracasser,
Pour environ trois écus davantage,
T’aurait, parbleu, permis de l’épouser.

Alexis Piron
« Œuvres badines »

[singlepic id=28 w=320 h=240 mode=web20 float=center]
1Homme de Loi