« Vers Libres » de Jordi De Sant Jordi

Michelle

Vers libres

Je porte au front votre belle semblance
De qui mon corps, nuit et jour, fait grand fête,
Car j’ai tant miré votre doux visage
Qu’il en reste en moi, gravée, une empreinte
Que même la mort ne peut effacer :
Quand je serai tout entier hors du siècle,
Ceux qui mon corps porteront au sépulcre
Verront votre signe inscrit sur ma face.

Comme un enfant contemplant un retable,
Reste à fixer les couleurs des images
Dont rien ne peut tant l’or qui l’environne
Lui donne joie distraire son cœur pur,
Ainsi captif, devant l’amoureux cercle
De votre corps que tant de charmes ornent,
Je le contemple et, plus que Dieu, l’admire,
Tant suis joyeux d’amour qui me pénètre. Continuer la lecture de « « Vers Libres » de Jordi De Sant Jordi »