« Ma belle un jour dessus son lit j’approche » de Jean Auvray

Ombre et Limière

 Ma belle un jour dessus son lit j’approche

Ma belle un jour dessus son lit j’approche
Qui me baisant là sous moi frétillait
Et de ses bras mon col entortillait
Comme un Lierre une penchante Roche.

Au fort de l’aise et la pâmoison proche
Il me sembla que son oeil se fermait,
Qu’elle était froide et qu’elle s’endormait
Dont courroucé je lui fis ce reproche : Continuer la lecture de « « Ma belle un jour dessus son lit j’approche » de Jean Auvray »

« La Jalousie » de Jean Auvray

Jalousie

La Jalousie

Poètes, peintres parlants, que vous sert de nous feindre,
Peintres, poètes muets, que vous sert de nous peindre
Des feux, des fouets, des fers, des vaisseaux pleins de trous,
Des rages, des fureurs, des lieux épouvantables :
Pour exprimer l’horreur des enfers effroyables,
Est-il enfer semblable à celui des jaloux ?

L’aigle de Prométhée, les fouets des Euménides,
Les vaisseaux défoncés des folles Danaïdes,
D’Ixion abusé les roues et les clous,
Les peines de Tantal, de Sisyph, de Phlégie
Ne sont que jeux au prix de l’âpre jalousie,
Il n’est enfer semblable à celui des jaloux. Continuer la lecture de « « La Jalousie » de Jean Auvray »