« Au couchant » par Armand Launay

Au couchant

[singlepic id=49 w=320 h=240 mode=web20 float=right]Au couchant
Les rayons gagnent de la valeur
À mesure qu’ils perdent de la grandeur.

Précaires, ils se rapprochent de la condition des hommes.
C’est peut-être en cela qu’ils s’attachent mieux à notre âme
Et qu’ils survivent avec nous sous la forme d’espoir
Quand les nuits se font longues.

Ils reviennent au matin et mon cœur rayonne avec eux.

Armand Launay

Crédit Photo : Soleil couchant à Marseille, sur la Corniche

« De pleurs et d'amour » de Marie-Ange Gonzales

Jeune Femme prénommée Héloïse

De pleurs et d’amour

Vous me parlez de corps de désirs et d’envies
Je vous parle de cœur, de ma vie et mes folies…
Vous cherchez un ailleurs, un peu sombre et libertin
Vous avez une femme, une fille, une vie

Céder à vos caprices, accepter vos tourments
Vous porter en mon sein serait une erreur…
Ce n’est pas mon destin..

Auprès de moi vit celui que j’attendais sans fin.

Je ne veux pas de secret lourd à porter,
Vos nuits aux miennes ne sont plus liées,
Votre cœur au sien s’est donné,
Dans ses bras vous vous êtes glissé.

Offerte par vous au désespoir, à la nuit
J’ai jeté mes souvenirs au temps passé
Ramassé mes larmes à vos pieds oubliées
Et traîner ma vie en débris laissée.

Dans le caniveau mon ombre et mon âme en errance…. Continuer la lecture de « « De pleurs et d'amour » de Marie-Ange Gonzales »