« Dure contrainte… » de François de Malherbe

Dure contrainte…

Adieu
Les adieux à Aphrodite Par Lucie_Ottobruc

Dure contrainte de partir,
A quoi je ne puis consentir,
Et dont je ne m’ose défendre,
Que ta rigueur a de pouvoir ?
Et que tu me fais bien apprendre
Quel tyran C’est que le devoir ?

J’aurai donc nommé ces beaux yeux
Tant de fois mes rois et mes dieux ?
Pour aujourd’hui n’en tenir compte,
Et permettre qu’à l’avenir
On leur impute cette honte
De n’avoir su me retenir ?

Ils auront donc ce déplaisir,
Que je meure après un désir,
Où la vanité me convie :
Et qu’ayant juré si souvent
D’être auprès d’eux toute ma vie,
Mes serments s’en aillent au vent ? Continuer la lecture de « « Dure contrainte… » de François de Malherbe »

« Adieu à Adélaïde » par Alain Adam

Adieu à Adélaïde

La Mort des Amants
Les Amants Par xo-mox

Dans ta maison il fait tout bleu
Les murs, le sol et le plafond
Semblent partis en excursion.

Aujourd’hui, je te visite pour la dernière fois
Ô princesse d’amour au sourire enchanteur
Tu as été la seule à me prendre la main
A peine débarquée de ta Russie natale
Tu m’avais aperçu et élu comme ton dieu.

Il n’y a aucun lit chez toi
On détruit la maison
On a vidé l’appartement
Je vais te faire l’amour par terre
En guise d’adieu puisque tu pars. Continuer la lecture de « « Adieu à Adélaïde » par Alain Adam »

« Amour, adieu… » de Pierre de Brach

Amour, adieu…

Amour, adieu, je prends congé de toi
Amour, adieu, je m’en vais, je te laisse,
Je ne veux plus aimer cette maîtresse
Qui m’a tenu si longtemps en émoi.

Je ne veux plus la voir rire de moi,
S’éjouissant de me voir en tristesse.
Ni son bel oeil, qui m’oeillade sans cesse,
Ni de sa bouche une parjure foi,

Ni sa beauté, de moi tant admirée,
Ni de ses yeux une flèche tirée,
Ne me vaincront pour me rendre encor sien. Continuer la lecture de « « Amour, adieu… » de Pierre de Brach »