« Sappho au miroir » de Marie-Antoine de Helle

Sappho au miroir

2 Femmes Nues

Pâle en la psyché blonde, impavide et dressée
Comme une déité superbe dans un temple,
Et t’évoquant, Vénus Solitaire, en Exemple,
L’hermaphrodite amour éclot dans ma pensée.

De fleurs mortes au sein de coupes transparentes
Une senteur morbide émane exaspérante
Et mes sens font un pas d’ardeur inanimée.

Alors, double, je vois s’adorer mes prunelles
Et mes lèvres se joindre et se baiser, pâmées,
L’une à l’autre écrasant mes quadruples mamelles.

Marie-Antoine de Helle

Des brises qui venaient de Paros

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.