« Jets d’encre » par Romain de Lacoste

Jets d’encre

Avide de couleurs, poreuse et virginale
Un vide de langueur qui attend ses tons pâles :
La toile encore blanche avant d’être œuvre d’art.

S’asseoid l’être sans manches, dont le talent est rare.
Pâle mais idolâtre il saisit son pinceau,
Pêle-mêle sur l’âtre il dessine ses maux.

L’exutoire est pour lui de peindre avec folie
Les buttoirs de son âme, mordus en son esprit.
Féconde est son envie, absconse frénésie!

L’entrelacs de tissu supplante avec emphase
Entre las et déchus, les défauts de ses phrases
Perdues dans un brouillon dont seul peindre le tire,
Perdure ainsi l’artiste dont fond le martyre.

Romain de Lacoste

Jet d'encre
pieuvr Par Lan Prima

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.