« Tout un poème » par Lacrymasultime

Tout un poème

La Mort des Amants
Les Amants Par xo-mox

Comme un vers je me glisse et je veux caresser
Jusqu’à ce que l’oreille se fonde à ton lobe
Je vois que tu souris de ma sonorité
Le vent de mon quatrain soulève alors ta robe

Je veux te pénétrer entre tes hémistiches
Boire la rime qui transpire de passion
Sur un alexandrin sur lequel je ne triche
Je prends mes douze pieds bien plus que raison

Je m’étanche fontaine à tes mots qui s’écoulent
Chaque goutte ruisselle le long de ma langue
Écoute son effet qui m’enivre et me saoule
Ta texture est juteuse et ta peau se fait mangue

Je lis entre les pages du fameux recueil
Les sonnets de l’amour qui en moi me résonnent
La cloche sonne en moi la fin de mon écueil
Je suis à l’intérieur et je jouis comme personne

Va Libre Poème au plaisir de te lire
Tu es celui que j’aime et celle que j’adore
Je prendrai le plaisir à jamais de t’écrire
Pour enfin réunir les sons de nos deux corps

Lacrymasultime, poète amateur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.