« Octosyllabes amoureux » de Béatrice Dominguez

Octosyllabes amoureux

Mon bel amour, vièle d’espoir !
Où menez-vous ce cœur si fou ?
Vous étiez tout à moi. Si doux,
Ces silences entre nous, le soir…

Terrible amour, mon désespoir,
Je n’avais de souci que vous,
Vous n’aviez de projet que nous,
Tout a péri dans le miroir !

Si tu renais, ô temps passé,
Dis-lui, je veux qu’il se souvienne
De notre amour ce point gansé,

Délibérément effacé,
Et par pitié qu’il me revienne,
Car de souffrir j’ai trop assez…

Béatrice Dominguez

 

[singlepic id=104 w=320 h=320 mode=web20 float=center]

Crédit Photo : Amoureux 1642 Par jean-pierre jeannin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.