« Échange d'amour » de Robert Angot L'Éperonnière

Échange d’amour

Romance

Monsieur au-dessus de Madame,
Fourbissait la servante un jour,
Elle éprise de même flamme,
Lui rend au douvle son retour.
L’un va l’amble en cette partie,
L’autre galop en ce métier,
Comme un courtaut d’académie,
Sous les fesses d’un écuyer
Ce ne sont rien de part et d’autre,
Que cous de bricole et de trou,
Chacun sur le lit se vautre,
Comme un verrat dans une soue
Eh bien, Monsieur, dit la servante,
Que trouvez-vous par cette foi,
Qui de nous est la plus savante
Ou de Madame ou bien de moi?
Par Dieu je confesse Isabelle,
Que c’est toi, sans t’aller flatant,
Monsieur je vous crois bien, dit-elle,
Un chacun m’en dit tout autant.

Robert Angot L’Éperonnière

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.