« À une inconnue » de Pierre-Fernand Crasset Mauviel

À une inconnue

Toute de bleu vêtue en sa jupe moulante
Perdue en des pensées,elle semblait hautaine
Indifférente aux lieux en sa démarche lente
Elle allait, elle allait, mystérieuse, lointaine

D’une fente à sa jupe, sa jambe par à coup
Furtive s’échappait attirant mon regard
Boucles ensoleillées,un foulard à son cou
D’un œil elle jaugea le vieux à l’air ringard

Longtemps je la suivis,disparaissant au loin
Comme au fil des années ma jeunesse adorée
Ô!ma belle inconnue, je t’envie néanmoins

Lors, j’envie ta beauté interdite par l’âge
Mais un jour tu seras par cette vie dorée
Délaissée tel que moi,ne crains rien, aie courage

Pierre-Fernand Crasset Mauviel
Femmes, je vous aime
Carolinny Mendonça (40 Graus Models) - Preview Botswana

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.