« Berceuse à Hélène » de Max Waller

Berceuse à Hélène

Je suis triste, ma reine,
Que mon coeur, mon cœur a de peine,
Je suis triste, ma reine,
D’être si loin de vous.

Je vous ai vue à peine,
Que mon coeur, mon cœur a de peine,
Je vous ai vue à peine
Près du Fossé-aux-Loups.

Mon âme est pleine, pleine,
Que mon cœur, mon cœur a de peine,
Mon âme est pleine, pleine
De vers aux rimes d’or.

Je veille, Hélène, Hélène
Que mon cœur, mon coeur a de peine,
Je veille, Hélène, Hélène,
C’est le lecteur qui dort.

La chose est souveraine,
Que mon cœur, mon cœur a de peine,
La chose est souveraine
Et ça ne coûte rien.

Dors tranquille et sereine,
Que mon cœur, mon cœur a de peine,
Dors tranquille et sereine,
Dors mon enfant, c’est pour ton bien.

Max Waller
« La flûte à Siebel »

 

[singlepic id=65 w=240 h=320 mode=web20 float=center]

Helene Par Giuseppe Milani – Clinico

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.