Poème d'Yves Broussard

Mon infini amour
ta robe aujourd’hui
m’est apparue de fête

Ce souffle qui te frôle
vient-il de moi
qui la rend transparente
à mon regard exigeant

ou bien de cet autre
entr’aperçu dans la pénombre
des souvenirs ?

Tu semblais bien lasse
quand je te pris
et te reconstituais
au plus fort de ta jeunesse

Te souviens-tu
de ce verre blanc
que nous avions brisé ?

pour le pire
et le meilleur

Yves Broussard

La Volupte est une consequence de l amour
La volupté est une conséquence de l’amour Par Stolen w-heels

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.