« Virelay » de Claude le Petit

Virelay

Extrait

Si la fille point ne fille,
Ny n’enfle point sa roupille
Et ne cause ny soupçon,
Ny murmure, ny bisbille,
Ny querelle, ny castille,
Dans une honneste famille,
Une telle péccadille
Ne vaut pas qu’on sourcille :
Le garçon est pour la fille,
La fille pour le garçon.
Qu’on me frotte, qu’on m’étrille,
Qu’on me berne, qu’on me quille,
Qu’on me brusle, qu’on me grille,
Qu’on me pende ou me pendille,
Je diroy cette chanson :
Le garçon est pour la fille,
La fille pour le garçon.

Claude le Petit

Sensuel
sensuel Par Ferran.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.