« À la Luxure » d'Albert Samain

À la Luxure

Sorcière de Bohême aux philtres souterrains.
Suceuse de cerveaux, et Dompteuse des reins.

Je te salue, ô très occulte, ô très profonde,
Luxure, Pavillon de ténèbres du monde.

Luxure, avènement des sens à la splendeur.
Diadème de stupre et manteau d’impudeur.

Nudité. Jardin rose et divin de la femme.
Paradis de la chair qui fait sangloter l’âme.

Longs cheveux balayant l’air enivré des soirs.
Sombre incantation des odeurs. Parfums noirs.

Grandes ondes du sang qui chante. Pleurs d’ivresse,
Frissons, vagues toujours plus lentes des caresses.

Caresse au long des nerfs… Caresse infiniment !
Caresse au long des yeux… Évanouissement…

Musique dans les fleurs trop douces… Défaillance.
Languide archet d’extase aux cordes du silence.

Lèvres ! lèvres ! Baiser qui meurt, baiser qui mord.
Lèvres, lit de l’amour profond comme la mort !

Je te salue, ô très occulte, ô très profonde,
Luxure, Étoile pourpre au ciel triste du monde.

 

Albert Samain

Lesbiennes s'embrassant
Kiss In (08) – 26Sep09, Paris (France) Par philippe leroyer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.