« Sonnet » de Marie Stuart

« Sonnet » de Marie Stuart

Sonnet

Que suis-je, hélas ! et de quoi sert ma vie ?
Je ne suis fors qu’un corps privé de coeur,
Une ombre vaine, un objet de malheur,
Qui n’a plus rien que de mourir envie. (suite…)

« Narcissa » de Paul Valéry

« Narcissa » de Paul Valéry

Narcissa

Narcisse

Leon Bakst 1911

NARCISSE femme, amoureuse de soi,
Ton cher reflet te rend avec tendresse
Le vert regard qu’à ton miroir adresse
Ton grand désir d’être belle pour toi. (suite…)

Les joues d’Amaranthe » de Pierre de Marbeuf

Les joues d’Amaranthe » de Pierre de Marbeuf

Les joues d’Amaranthe

Des roses et des lys filles et soeurs jumelles,
Qui sous un lait caillé doucement tremblotez,
Joues où l’amour joue en toutes privautés,
Et bâtit aux souris des demeures nouvelles, (suite…)

« Sonnet (Avec la manière de s’en servir) » de Tristan Corbière

« Sonnet (Avec la manière de s’en servir) » de Tristan Corbière

Sonnet (Avec la manière de s’en servir)

Réglons notre papier et formons bien nos lettres :

Vers filés à la main et d’un pied uniforme,
Emboîtant bien le pas, par quatre en peloton ;
Qu’en marquant la césure, un des quatre s’endorme…
Ça peut dormir debout comme soldats de plomb. (suite…)

« Plût-il à Dieu n’avoir jamais tâté » de Pierre de Ronsard

« Plût-il à Dieu n’avoir jamais tâté » de Pierre de Ronsard

Sarah Bernhardt

Sarah Bernhardt Par genesee.gbh

Plût-il à Dieu n’avoir jamais tâté

Plût-il à Dieu n’avoir jamais tâté
Si follement le tétin de m’amie !
Sans lui vraiment l’autre plus grande envie,
Hélas ! ne m’eût, ne m’eût jamais tenté. (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :