« Bestiaire » de Pierre Louÿs

« Bestiaire » de Pierre Louÿs

Bestiaire

I


Je n’aime pas à voir la princesse autrichienne
Qui fait raidir le vit de son grand lévrier,
Puis se courbe sous lui pour lui servir de chienne
Avant que l’empereur songe à la marier.

*

Je n’aime pas qu’Alice en rut lève son linge
Montre son clitoris dardé, rouge et durci,
Long comme un vit de chien, droit comme un vit de singe,
Et soupire : « Ah ! ma gousse ! un coup de langue ici ! »

*

Je n’aime pas à voir qu’une fille de ferme
Fourre un vit de cheval au con d’une jument
Et racle avec la main tout le surplus du sperme
Pour se lécher la patte au soleil, goulûment. (suite…)

Pierre Louÿs : Extraits sur le thème Parures

Pierre Louÿs : Extraits sur le thème Parures

Extraits sur le thème Parures

I


Je n’aime pas à voir la nouvelle tenue
De la jeune lady qui vient au bal masqué
Une cuisse en culotte et l’autre toute nue
Jusqu’au milieu du con, Madame, c’est risqué.

*

Je n’aime pas à voir l’indolente Charlotte
Qui passe en travesti dans un bal familier,
Disant qu’elle a percé le fond de sa culotte
Pour se faire enculer sans se déshabiller. (suite…)

« Pour de meilleurs choix » par Sam

« Pour de meilleurs choix » par Sam

Pour de meilleurs choix

Oui je t’aime et rêve de toi…
Oui j’aimerais être près de toi…
En te serrant dans mes bras…
Te couvrant de baisers… « Là »…

Oh !…des « là » un peu partout…
Sur les joues… les lèvres… le cou…
Pour rêver les yeux fermés…
À ce qui peut commencer.

(suite…)

« De Toi à moi » par Dentelle, poète amateur

« De Toi à moi » par Dentelle, poète amateur

De Toi à moi

C’est par ce temps glacé
Que je voudrais déposer
Sur ta bouche un baiser
Histoire de te goûter. (suite…)

« Présent Indicatif » par Dentelle, poète amateur

« Présent Indicatif » par Dentelle, poète amateur

Présent Indicatif

Poème érotique

Les messages avaient fusé tout au long de la journée.
Elle n’aurait su dire pourquoi mais elle avait eu un déclic.  
Peut-être qu’il avait su la toucher là où cela faisait encore mal.  
Peut-être que c’était vrai qu’il la trouvait belle et que les compliments qu’il lui dédicaçait régulièrement étaient sincères.
(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :