Corbeau

« Le Corbeau voulant imiter l’Aigle » de Jean de la Fontaine

Le Corbeau voulant imiter l’Aigle

L’Oiseau de Jupiter enlevant un mouton,
Un Corbeau témoin de l’affaire,
Et plus faible de reins, mais non pas moins glouton,
En voulut sur l’heure autant faire.
Il tourne à l’entour du troupeau,
Marque entre cent Moutons le plus gras, le plus beau, Continue la lecture

Jeune fille et Eros

« La Souris métamorphosée en fille » de Jean de la Fontaine

La Souris métamorphosée en fille

Une Souris tomba du bec d’un Chat-Huant :
Je ne l’eusse pas ramassée ;
Mais un Bramin le fit ; je le crois aisément :
Chaque pays a sa pensée.
La Souris était fort froissée :
De cette sorte de prochain
Nous nous soucions peu : mais le peuple bramin
Le traite en frère ; ils ont en tête
Que notre âme au sortir d’un Roi, Continue la lecture

Forêt d'espérance

« Dans la forest d’esperance lointaine » de Marc Claude de Buttet

Dans la forest d’esperance lointaine

Dans la forest d’esperance lointaine
Souci, douleur, regret et deconfort,
Comme aspres chiens abboians pressent fort
Un pauvre cerf, hatant sa course vaine. Continue la lecture

Ariane

« Ariane » de José-Maria de Heredia

Ariane

Au choc clair et vibrant des cymbales d’airain,
Nue, allongée au dos d’un grand tigre, la Reine
Regarde, avec l’Orgie immense qu’il entraîne,
Iacchos s’avancer sur le sable marin. Continue la lecture

Vers

« À mes vers » de Nicolas Boileau

« À mes vers »

 

J’ai beau vous arrester, ma remontrance est vaine ;
allés, partés, mes vers, dernier fruit de ma veine ;
c’ est trop languir chés moi dans un obscur séjour.
La prison vous déplaist, vous cherchés le grand jour ;
et déja chés Barbin, ambitieux libelles,
vous brûlez d’ etaler vos feüilles criminelles.
Vains et foibles enfans de ma vieillesse nés,
vous croyés sur les pas de vos heureux aisnés,
voir bien-tost vos bons mots passant du peuple aux princes,
charmer également la ville et les provinces,
et par le prompt effet d’ un sel réjoüissant
devenir quelquefois proverbes en naissant.
Mais perdés cette erreur dont l’ appas vous amorce. Continue la lecture

%d blogueurs aiment cette page :