« Ondine » par Aloysius Bertrand

« Ondine » par Aloysius Bertrand

« Ondine »

–  » Ecoute ! – Ecoute ! – C’est moi, c’est Ondine qui
frôle de ces gouttes d’eau les losanges sonores de ta
fenêtre illuminée par les mornes rayons de la lune ;
et voici, en robe de moire, la dame châtelaine qui
contemple à son balcon la belle nuit étoilée et le beau
lac endormi. (suite…)

« Sonnet » de Marie Stuart

« Sonnet » de Marie Stuart

Sonnet

Que suis-je, hélas ! et de quoi sert ma vie ?
Je ne suis fors qu’un corps privé de coeur,
Une ombre vaine, un objet de malheur,
Qui n’a plus rien que de mourir envie. (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :