« Chant Quatrième » (extrait) de Gabriel Seinac De Meilhan

« Chant Quatrième » (extrait) de Gabriel Seinac De Meilhan

Chant Quatrième

(extrait)

{…}

J’aime en amour le train de la canaille
Et point les tons des gens de qualité.
Lorsque je fous, il faut qu’un Con travaille,
Qu’il me féconde, et avec volupté,
Pompant les sucs de ma couille fertile,
Dans son allure : il fait leste et facile. (suite…)

« Ondine » par Aloysius Bertrand

« Ondine » par Aloysius Bertrand

« Ondine »

–  » Ecoute ! – Ecoute ! – C’est moi, c’est Ondine qui
frôle de ces gouttes d’eau les losanges sonores de ta
fenêtre illuminée par les mornes rayons de la lune ;
et voici, en robe de moire, la dame châtelaine qui
contemple à son balcon la belle nuit étoilée et le beau
lac endormi. (suite…)

« Sonnet » de Marie Stuart

« Sonnet » de Marie Stuart

Sonnet

Que suis-je, hélas ! et de quoi sert ma vie ?
Je ne suis fors qu’un corps privé de coeur,
Une ombre vaine, un objet de malheur,
Qui n’a plus rien que de mourir envie. (suite…)

« Je me tais et je pleure » de Sophie d’Arbouville

« Je me tais et je pleure » de Sophie d’Arbouville

Je me tais et je pleure

À Madame *** qui demandait des vers pour son album.

Les vers n’arrivent pas au gré de mon désir,
L’heure du feu sacré ne saurait se choisir.
Dites-vous au bouton qu’il devienne une rose,
À l’oiseau dans son nid que sa couvée éclose ?
Pourquoi me dire à moi : « Prends ton luth pour chanter ? »
Les feuilles loin du vent ne sauraient s’agiter ;
Et comme elles j’attends, immobile et timide,
Qu’une brise du ciel, dans sa course rapide,
Vienne douce et suave, inclinant les buissons,
Comme aux feuilles des bois m’arracher quelques sons. (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :