Réponse de Claude Bectone à Bonaventure des Périers

Réponse à « Chanson » de Bonaventure des Périers Si chose aimée est toujours belle, Si la beauté est éternelle, Dont le désir n’est à blâmer, On ne saurait que bien aimer. Si le coeur humain qui désire En choisissant n’a l’œil au pire, Quand le meilleur sait estimer, On ne saurait que bien aimer. Si …