« Certe, elle n’était pas femme et charmante en vain » de Victor Hugo

Amour Industriel

Certe, elle n’était pas femme et charmante en vain

Certe, elle n’était pas femme et charmante en vain,
Mais le terrestre en elle avait un air divin.
Des flammes frissonnaient sur mes lèvres hardies ;
Elle acceptait l’amour et tous ses incendies,
Rêvait au tutoiement, se risquait pas à pas,
Ne se refusait point et ne se livrait pas ;
Sa tendre obéissance était haute et sereine ;
Elle savait se faire esclave et rester reine,
Suprême grâce ! et quoi de plus inattendu
Que d’avoir tout donné sans avoir rien perdu !
Elle était nue avec un abandon sublime
Et, couchée en un lit, semblait sur une cime. Continuer la lecture de « « Certe, elle n’était pas femme et charmante en vain » de Victor Hugo »

« Baiser du Jour » d'Edmond Laforest

Baiser du Jour

Extrait

Le soleil, crayonnant par la blanche persienne
Ses infiltrations sur la tenture ancienne,
Pose sur les cils noirs de la brune un rayon
Né d’un trou d’or, comme la nymphe du cocon. […]

… Le rayon promenant des antennes légères –
Songe de femme nue, étreintes mensongères ! –
Se vautre, boit du miel, bourdonne, abeille d’or,
Sous le nombril fleuri de la vierge qui dort.

Edmond Laforest

Two Degrees: Baiser Volé
Two Degrees: Baiser Volé Par ikrichter