« À mes vers » de Nicolas Boileau

« À mes vers »

 

Vers
Photo ZR / Texte JP : Cet Aujourd’hui et ces lendemains par quelquepartsurlaterre

J’ai beau vous arrester, ma remontrance est vaine ;
allés, partés, mes vers, dernier fruit de ma veine ;
c’ est trop languir chés moi dans un obscur séjour.
La prison vous déplaist, vous cherchés le grand jour ;
et déja chés Barbin, ambitieux libelles,
vous brûlez d’ etaler vos feüilles criminelles.
Vains et foibles enfans de ma vieillesse nés,
vous croyés sur les pas de vos heureux aisnés,
voir bien-tost vos bons mots passant du peuple aux princes,
charmer également la ville et les provinces,
et par le prompt effet d’ un sel réjoüissant
devenir quelquefois proverbes en naissant.
Mais perdés cette erreur dont l’ appas vous amorce. Continuer la lecture de « « À mes vers » de Nicolas Boileau »