« Les promesses d'un visage » de Charles Baudelaire

« Les promesses d’un visage »

[singlepic id=124 w=240 h=320 mode=web20 float=right]J’aime, ô pâle beauté, tes sourcils surbaissés,
D’où semblent couler des ténèbres;
Tes yeux, quoique très noirs, m’inspirent des pensers
Qui ne sont pas du tout funèbres.

Tes yeux, qui sont d’accord avec tes noirs cheveux,
Avec ta crinière élastique,
Tes yeux, languissamment, me disent: «Si tu veux,
Amant de la muse plastique, Continuer la lecture de « « Les promesses d'un visage » de Charles Baudelaire »