« Rose au bois vint vers moi » – Victor Hugo

Rose au bois vint vers moi

Je ne songeais pas à Rose ;
Rose au bois vint avec moi ;
Nous parlions de quelque chose,
Mais je ne sais plus de quoi.

J’étais froid comme les marbres ;
Je marchais à pas distraits ;
Je parlais des fleurs, des arbres
Son œil semblait dire :  » Après ?  »

La rosée offrait ses perles,
Le taillis ses parasols ;
J’allais ; j’écoutais les merles,
Et Rose les rossignols.

Moi, seize ans, et l’air morose ;
Elle, vingt ; ses yeux brillaient.
Les rossignols chantaient Rose
Et les merles me sifflaient.

Continuer la lecture de « « Rose au bois vint vers moi » – Victor Hugo »

« Quand en songeant ma folâtre j'acolle » – Pierre de Ronsard

Quand en songeant ma folâtre j’acolle

Délicate cambrure
Délicate cambrure, par Alpha du Centaure

Quand en songeant ma folâtre j’acolle
Laissant mes flancs sur les siens s’allonger,
Et que, d’un branle habilement léger,
En sa moitié ma moitié je recolle !
Amour, adonc si follement m’affole,
Qu’un tel abus je ne voudroi changer,
Non au butin d’un rivage étranger,
Non au sablon qui jaunoie en Pactole. Continuer la lecture de « « Quand en songeant ma folâtre j'acolle » – Pierre de Ronsard »