« Ta voix, tes yeux, tes mains, tes lèvres… » de Paul Éluard

Ta voix, tes yeux, tes mains, tes lèvres…

Extrait de Capitale de la Douleur

[singlepic id=148 w=320 h=240 mode=web20 float=right]Ta voix, tes yeux, tes mains, tes lèvres.
Nos silences, nos paroles.
La lumière qui s’en va, la lumière qui revient.
Un seul sourire pour nous deux. Pas besoin de savoir.
J’ai vu la nuit créer le jour sans que nous changions d’apparence. Continuer la lecture de « « Ta voix, tes yeux, tes mains, tes lèvres… » de Paul Éluard »

« Leurs yeux toujours purs » par Paul Éluard

Leurs yeux toujours purs

Straub Hall: A New Angle
Straub Hall: A New Angle Par Auzigog

Jours de lenteur, jours de pluie,
Jours de miroirs brisés et d’aiguilles perdues
Jours de paupières closes à l’horizon des mers,
D’heures toutes semblables, jours de captivité.

Mon esprit qui brillait encore sur les feuilles
Et les fleurs, mon esprit est nu comme l’amour,
L’aurore qu’il oublie lui fait baisser la tête
Et contempler son corps obéissant et vain. Continuer la lecture de « « Leurs yeux toujours purs » par Paul Éluard »