« Chanson » – Béatrice de Die

Aube à la campagne

Chanson

Chanson
chanson Par stopmangohome

Grande peine m’est advenue
Pour un chevalier que j’ai eu,
Je veux qu’en tous les temps l’on sache
Comment moi, je l’ai tant aimé;
Et maintenant je suis trahie,
Car je lui refusais l’amour.
J’étais pourtant en grand’folie
Au lit comme toute vêtue.

Combien voudrais mon chevalier
Tenir un soir dans mes bras nus,
Pour lui seul, il serait comblé,
Je ferais coussin de mes hanches;
Car je m’en suis bien plus éprise
Que ne fut Flore de Blanchefleur.
Mon amour et mon cœur lui donne,
Mon âme, mes yeux, et ma vie.

Continuer la lecture de « « Chanson » – Béatrice de Die »

Extrait de « Tartuffe » par Molière

Tartuffe

Tartuffe
Tartuffe Par marshillonline

L’amour qui nous attache aux beautés éternelles
N’étouffe pas en nous l’amour des temporelles ;
Nos sens facilement peuvent être charmés
Des ouvrages parfaits que le Ciel a formés.
Ses attraits réfléchis brillent dans vos pareilles ;
Mais il étale en vous ses plus rares merveilles :
Il a sur votre face épanché des beautés
Dont les yeux sont surpris, et les cœurs transportés,
Et je n’ai pu vous voir, parfaite créature,
Sans admirer en vous l’auteur de la nature,
Et d’une ardente amour sentir mon cœur atteint,
Au plus beau des portraits où lui-même il s’est peint.
Continuer la lecture de « Extrait de « Tartuffe » par Molière »

« Encore un instant de bonheur » par Henry de Montherlant

Encore un instant de bonheur

Instant de Bonheur
En un instant. (de bonheur) Par Bourguiboeuf

Le fiacre revenait à l’heure coutumière.
Décembre. Il faisait nuit. Il pleuvait. Quelquefois,
Comme il n’y avait plus à craindre la Barrière,
Elle ôtait la buée, une peu, avec ses doigts.

Cela montrait du noir, les fourrés noirs du Bois,
La fuite pâle, d’or et d’eau, d’un réverbère…
Puis elle, sans parler, retombait en arrière.
« À quoi peux-tu penser ? » disait-il à mi-voix. Continuer la lecture de « « Encore un instant de bonheur » par Henry de Montherlant »