« Ô prompt à croire et tardif à savoir » de Marguerite de Navarre (Marie de France)

Ô prompt à croire et tardif à savoir

Ô prompt à croire et tardif à savoir 
Le vrai, qui tant clairement se peut voir, 
A votre coeur reçu telle pensée 
Qu’à tout jamais j’en demeure offensée ? 
Est-il entré dans votre entendement, 
Que dans mon coeur y ait un autre amant ? 
Hélas ! mon Dieu, avez-vous bien pu croire 
Qu’autre que vous puisse être en ma mémoire ? 
Est-il possible ? A mensonge crédit 
En votre endroit, ainsi que l’avez dit ?  Continuer la lecture de « « Ô prompt à croire et tardif à savoir » de Marguerite de Navarre (Marie de France) »

Chevrefoil – Marie de France

Chevrefoil

Reine
Reine Par DawaFree

asez me plest e bien le voil
del lai que hum nume Chevrefoil
que la verité vus en cunt
(e) pur quei il fu fet e dunt.
plusurs le me unt cunté e dit
e jeo l’ai trové en escrit
de Tristram e de la reïne,
de lur amur que tant fu fine,
dunt il eurent meinte dolur,
puis en mururent en un jur.
li reis Marks esteit curucié,
vers Tristram sun nevuz irié
de sa tere le cungea
pur la reïne qu’il ama.
Continuer la lecture de « Chevrefoil – Marie de France »