« Déclaration » de Jean richepin

Niiki Reed

Déclaration

L’amour que je sens, l’amour qui me cuit,
Ce n’est pas l’amour chaste et platonique,
Sorbet à la neige avec un biscuit ;
C’est l’amour de chair, c’est un plat tonique.

Ce n’est pas l’amour des blondins pâlots
Dont le rêve flotte au ciel des estampes.
C’est l’amour qui rit parmi des sanglots
Et frappe à coups drus l’enclume des tempes. Continuer la lecture de « « Déclaration » de Jean richepin »

« Rondeau » de Jean Richepin

Circle of Fire from camping in Rondeau Park

Rondeau

Douces caresses
sweet caress Par Baba G

Votre beau thé, moins rare que vos yeux,
Votre thé vert, fleuri, délicieux,
Qui vaut quasi dix mille francs la livre,
Moins que la fleur de vos yeux il enivre
Et fait rêver qu’on s’en va dans les cieux.

J’ai bu les deux aromes précieux ;
Et jusqu’au jour dans mon lit soucieux
Il m’a sonné des fanfares de cuivre,
Votre beau thé. Continuer la lecture de « « Rondeau » de Jean Richepin »

« Sonnet moderne » de Jean Richepin

Jeune Femme à New-York

Sonnet moderne

Portrait d'Émilie
Sans titre Par StephenMcleod – International Man of Mystery

Elle mit son plus beau chapeau, son chapeau bleu,
Et la robe que nul encor n’a dégrafée.
Puis elle releva la boucle ébouriffée
Que sa voilette avait fait redescendre un peu.

Elle se dit : – C’est mal, très-mal! Et comme il pleut !
Je serai faite, vrai, comme une vieille fée ! –
Puis, avant de sortir, pour prendre une bouffée
D’air chaud, elle allongea ses mains devant le feu. Continuer la lecture de « « Sonnet moderne » de Jean Richepin »