« CANTICUS TROILI » par Geoffrey Chaucer

Canticus Troili

Marie-Madeleine
La grosse Dondon Par Romain [ apictureourselves.org ]
Si l’amour n’existe pas, O Dieu, alors qu’est-ce que je ressens?
Et si l’amour existe, quelle chose est-il, qui n’est pas le néant?
Si
Et si j’y consens, elle est à ma charge
Ma plainte, vraiment: Ainsi ballotté de long en large
Sans gouvernail _dans un bateau je suis;
Au milieu de la mer, deux risées essuie,
Qui toujours l’une contre l’autre, soufflent batailleuses.
Hélas! Quelle est cette maladie merveilleuse?
De la chaleur du froid, de la froidure du chaud, mourant je suis.. Continuer la lecture de « « CANTICUS TROILI » par Geoffrey Chaucer »