« Ballet de madame, de petites nymphes qui mènent l’amour prisonnier. Au roi » de François de Malherbe

Ballet de madame, de petites nymphes qui mènent l’amour prisonnier. Au roi

Dame Helen Mirren
Dame Helen Mirren Par Sougata Ghosh

A la fin tant d’amants dont les âmes blessées
Languissent nuit et jour,
Verront sur leur auteur leurs peines renversées,
Et seront consolés aux dépens de l’Amour.

Ce public ennemi, cette peste du monde,
Que l’erreur des humains
Fait le maître absolu de la terre et de l’onde,
Se treuve à la merci de nos petites mains.

Nous le vous amenons dépouillé de ses armes
O roi, l’astre des rois,
Quittez votre bonté, moquez-vous de ses larmes,
Et lui faites sentir la rigueur de vos lois. Continuer la lecture de « « Ballet de madame, de petites nymphes qui mènent l’amour prisonnier. Au roi » de François de Malherbe »

« Mes yeux… » de François de Malherbe

Mes yeux…

Mes yeux, vous m’êtes superflus ;
Cette beauté qui m’est ravie,
Fut seule ma vue et ma vie,
Je ne vois plus, ni ne vis plus.
Qui me croit absent, il a tort,
Je ne le suis point, je suis mort.

O qu’en ce triste éloignement,
Où la nécessité me traîne,
Les dieux me témoignent de haine,
Et m’affligent indignement.
Qui me croit absent, il a tort,
Je ne le suis point, je suis mort. Continuer la lecture de « « Mes yeux… » de François de Malherbe »

« Dure contrainte… » de François de Malherbe

Dure contrainte…

Adieu
Les adieux à Aphrodite Par Lucie_Ottobruc

Dure contrainte de partir,
A quoi je ne puis consentir,
Et dont je ne m’ose défendre,
Que ta rigueur a de pouvoir ?
Et que tu me fais bien apprendre
Quel tyran C’est que le devoir ?

J’aurai donc nommé ces beaux yeux
Tant de fois mes rois et mes dieux ?
Pour aujourd’hui n’en tenir compte,
Et permettre qu’à l’avenir
On leur impute cette honte
De n’avoir su me retenir ?

Ils auront donc ce déplaisir,
Que je meure après un désir,
Où la vanité me convie :
Et qu’ayant juré si souvent
D’être auprès d’eux toute ma vie,
Mes serments s’en aillent au vent ? Continuer la lecture de « « Dure contrainte… » de François de Malherbe »

« Chère beauté… » de François de Malherbe

Chère beauté…

[singlepic id=145 w=320 h=240 mode=web20 float=right]Chère beauté que mon âme ravie
Comme son pôle va regardant,
Quel astre d’ire et d’envie
Quand vous naissiez marquait votre ascendant,
Que votre courage endurci,
Plus je le supplie moins ait de merci ?

En tous climats, voire au fond de la Thrace,
Après les neiges et les glaçons
Le beau temps reprend sa place :
Et les étés mûrissent les moissons :
Chaque saison y fait son cours :
En vous seule on treuve qu’il gèle toujours. Continuer la lecture de « « Chère beauté… » de François de Malherbe »

« À madame la princesse douairière, Charlotte de la Trémouille » de François de Malherbe

À madame la princesse douairière, Charlotte de la Trémouille

William Wentworth
William Wentworth, 2nd Earl of Strafford, with his sisters, Lady Anne and Lady Frances Arabella par lisby1

Quoi donc, grande princesse, en la terre adorée,
Et que même le Ciel est contraint d’admirer,
Vous avez résolu de nous voir demeurer
En une obscurité d’éternelle durée ?

La flamme de vos yeux, dont la cour éclairée
A vos rares vertus ne peut rien préférer,
Ne se lasse donc point de nous désespérer,
Et d’abuser les voeux dont elle est désirée ? Continuer la lecture de « « À madame la princesse douairière, Charlotte de la Trémouille » de François de Malherbe »

« Dessein de quitter une dame qui ne le contentait que de promesse » de François de Malherbe

Dessein de quitter une dame qui ne le contentait que de promesse

[singlepic id=29 w=320 h=240 float=right]Beauté, mon beau souci, de qui l’âme incertaine
A, comme l’océan, son flux et son reflux,
Pensez de vous résoudre à soulager ma peine,
Ou je me vais résoudre à ne la souffrir plus.

Vos yeux ont des appas que j’aime et que je prise.
Et qui peuvent beaucoup dessus ma liberté :
Mais pour me retenir, s’ils font cas de ma prise,
Il leur faut de l’amour autant que de beauté.

Continuer la lecture de « « Dessein de quitter une dame qui ne le contentait que de promesse » de François de Malherbe »

« Multipliez le monde en votre accouplement… » de François de Malherbe

Multipliez le monde en votre accouplement

Accouplement d Papillons
Boloria napaea (accouplement) Par Sanchez Andreas

Multipliez le monde en votre accouplement,
Dit la voix éternelle à notre premier père,
Et lui, tout aussitôt, désireux de le faire,
Il met sa femme bas, et la fout vitement.

Nous, qui faisons les fous, disputons sottement,
De ce Dieu tout-puissant la volonté si claire,
Par une opinion ouvertement contraire,
Nous-mêmes nous privant de ce contentement.

Continuer la lecture de « « Multipliez le monde en votre accouplement… » de François de Malherbe »