« Parfois l’existence ravivait… » par Andrée Chedid

Parfois l’existence ravivait

Hélène et le Soleil
Hélène & le soleil Par Lucas Maystre

L’aiguillon du désir
ou bien l’enfouissait
Au creux des eaux stagnantes

Parfois elle rameutait
L’essor
D’autres fois elle piétinait
L’élan

Souvent l’existence patrouillait
Sur les chemins du vide
Ou bien se rachetait
Par l’embrasement du cœur

Andrée Chedid

« Les Passantes » par Antoine Pol

Les Passantes

"On pleure les lèvres absentes de toutes ces belles passantes que l'on n'a pas su retenir."
« On pleure les lèvres absentes de toutes ces belles passantes que l’on n’a pas su retenir. » Par laurent.breillat

Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu’on aime
Pendant quelques instants secrets
A celles qu’on connaît à peine
Qu’un destin différent entraîne
Et qu’on ne retrouve jamais
A celle qu’on voit apparaître
Une seconde à sa fenêtre
Et qui, preste, s’évanouit
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu’on en demeure épanoui Continuer la lecture de « « Les Passantes » par Antoine Pol »

« Cantate Personnelle » de Paul Valéry

Cantate Personnelle

Belle Femme
Belle Femme Par Gerald Rich

Vos sourires, ta grandeur,
Tes seins, votre profondeur
Délicieuse de soie,
Vos beaux bras qui sentent bon
Ton silence au dernier bond
Vers l’accablement de joie
Tout ceci très entre nous
Se célèbre à tes genoux.

Paul Valéry

« Stèle Provisoire » de Victor Segalen

Stèle Provisoire

Ce n’est point dans ta peau de pierre, insensible,
que ceci aimerait à pénétrer ; ce n’est point
vers l’aube fade, informe et crépusculaire, que
ceci, laissé libre, voudrait s’orienter ;

Ce n’est pas pour un lecteur littéraire, même en
faveur d’un calligraphe, que ceci a tant de
plaisir à être dit :

Mais pour Elle.

o Continuer la lecture de « « Stèle Provisoire » de Victor Segalen »