« À Claudine » de Jean-Antoine de Baïf

Jeune femme attablée

 À Claudine

Extrait

Claudine, vieille harangere,
Je veux bien au vif, te pourtrere,
Et tes beautés, avec tes fleurs,
Peindre de toutes leurs couleurs.
Tu as le corps comme un conchon ;
Tu as le nez comme une guenon ;
Les yeux comme uncrapaud, la joue
Comme un singe qui fait la moue ;
La bouche comme un cul de poule,
Et le monton comme une boule
(Si la poule était effondrée
Et la boule mal rabotée) ; Continuer la lecture de « « À Claudine » de Jean-Antoine de Baïf »