« Papillon » de Nelly Sachs

Papillon

Qu’il est beau l’autre monde
en ta poussière peint.
A travers le noyau incendié de la terre,
à travers son écorce de pierre
tu fus tendu,
fil des adieux dans la mesure du temps qui coule.
Papillon de toutes créatures
bonne nuit !
Les poids de vie et de mort
s’enfoncent avec tes ailes
sur la rose qui se fane
à la lumière mûrissante du retour.
Qu’il est beau l’autre monde
en ta poussière peint.
Quel présage royal
dans le secret de l’air.
 

Nelly Sachs

 

Papillon
Papillon Par ricohplio

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.