« Papillon » de Nelly Sachs

Papillon

Qu’il est beau l’autre monde
en ta poussière peint.
A travers le noyau incendié de la terre,
à travers son écorce de pierre
tu fus tendu,
fil des adieux dans la mesure du temps qui coule.
Papillon de toutes créatures
bonne nuit !
Les poids de vie et de mort
s’enfoncent avec tes ailes
sur la rose qui se fane
à la lumière mûrissante du retour.
Qu’il est beau l’autre monde
en ta poussière peint.
Quel présage royal
dans le secret de l’air.
 

Nelly Sachs

 

Papillon
Papillon Par ricohplio

Laisser un commentaire