« Le regard libertin » par Patrick Dabard

Le regard libertin

J’aurai toujours pour vous Mesdames
Un regard pénétrant
Jusque dans les moindres recoins
De vos jardins secrets
Non pour en violer l’intimité
Mais en jardinier attentionné
Faisant venir à maturité
Les fruits à la chair tendre et sucrée
Des désirs ardents dormant au fond de vos cœurs.

J’aurai toujours pour vous Mesdames
Un regard qui dit « viens ! »
« je te ferai découvrir
un monde que tu ne soupçonnais pas
un monde enfoui
au fin fond de l’océan de nos tabous
un monde nouveau
que nous atteindrons
en enjambant l’arc-en-ciel ».

J’aurai toujours pour vous Mesdames
Un regard qui déshabille
Un regard qui vous dépouillera
De vos vieux vêtements- prisons
Déguisements d’un monde hypocrite
Qui a mis des entraves au plaisir
Et la corde au cou de Vénus
Un regard libérateur
Qui fera tomber les masques.

J’aurai toujours pour vous Mesdames
Un regard bohème
Un regard qui fera voler en éclat
L’irrationnelle certitude
Pendue aux basques de l’amour
Un regard émancipateur
Qui vous conduira à la source sacrée
Où vous pourrez étancher votre soif de bonheur
A l’eau pure de la glorieuse incertitude.

J’aurai toujours pour vous Mesdames
Un regard d’enfant émerveillé
Devant tant de beauté et de grâce
Un regard d’enfant étonné
Par ce miracle sans cesse renouvelé
Un regard irradié de tendresse
Plongeant dans l’azur de vos âmes
Et qui contemple sans crainte
La vraie nature des femmes.

J’aurai toujours pour vous Mesdames
Un regard complice et coquin
J’aurai toujours pour vous Mesdames
Un regard aux contours libertins.

Patrick Dabard

Corrections : Lunastrelle

0 réponse sur “« Le regard libertin » par Patrick Dabard”

Laisser un commentaire