« Bains » par CYR

Bains

Sa peau 
sent le savon
et l’eau
en mousson
coule
sur ses poils blonds,
moule
son ventre rond.

Ses doigts de bulle
glissent
sur ses seins lisses.
Ses doigts de bulle
s’immiscent
dans l’orifice.

Sa peau
sent les sanglots
du désir
qui monte dans ses soupirs.
La mousse
écume
ses flancs fiévreux
et allume
au creux des reins
le plaisir enfin.

*

Ah! Si Eve a croqué
la pomme,
celle-ci s’est provoquée
mon bonhomme !
avec celle de la douche
et cela fit mouche !

Quand la tigresse s’est réveillée
d’être ainsi arrosée
le stick de shampoing
ayant comme par hasard…
la forme d’un braquemart
a glissé aussi de ses seins
à ses reins.

Entre ses cuisses
un marécage
de délices,
tourbillon de zéphyrs,
orages 
de désir,
ont secoué la baigneuse
en convulsions heureuses.

Et un brouillard chaud – épais
a noyé de vapeurs voluptueuses
son corps nu qui dansait
en des poses si langoureuses.

CYR

Source du Poème.

0 réponse sur “« Bains » par CYR”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.