« Le trésor de ton corps » par un poète amateur

Le trésor de ton corps

J’ai parcouru ton corps,
A la recherche d’un trésor.
Serais-je aveugle ou ébloui,
Par tes formes si jolies,
Pour ne pas voir que ce diamant,
C’est ton corps, tout simplement.
Ta silhouette, tes formes pures,
Sont le chemin de ma luxure,
Et je succombe à ce pêché,
Quand je te vois déshabillée.

De la rondeur de tes seins,
A la chute de tes reins,
De tes lèvres douces, humides,
A ta fleur que je butine,
De cette jolie petite faiblesse,
A la courbe de tes fesses,
Je sais le goût de ton corps,
Tout tes arômes et plus encore.
Senteurs sucrées de longues nuits,
Parfums secrets et interdits.

Quand enfin arrive le soir,
Que tes cuisses laissent entrevoir,
Ta petite flamme, ton étincelle,
Ta petite fente originelle,
J’abandonne alors la vie,
Et viens mourir dans ton lit.
Dans une étreinte passionnelle,
Une longue étreinte éternelle,
Encore une fois te faire gémir,
Un dernier souffle, dernier soupir.

Monter ensemble aux Septièmes Cieux,
Être à la même hauteur que Dieu,
Et déposer sur son Autel,
Ta sève intime au goût de miel,
Pour lui apprendre que la vie,
Ne se donne que dans un lit.

Nul besoin du Saint Esprit,
Ni de Joseph ou de Marie,
Le plaisir seul de la jouissance,
Peut mener à la naissance.
La passion de ton corps nu,
Te faire l’amour une fois de plus.

S’il est une fille plus belle que toi,
C’est que celle-ci n’existe pas.

Utopie

Corsp de Femme
IMG_0045 par Julie Paradis Photographe

 

 

Laisser un commentaire