« Le Chant des Villes » par Andrée Chedid

Le Chant des villes

Je m’attache aux pulsations des villes
A leur existence mouvementée
Je respire dans leurs espaces verts
Je me glisse dans leurs ruelles
J’écoute leurs peuples de partout
J’ai aimé les cités Le Caire ou bien Paris
Elles retentissent dans mes veines
Me collent à la peau

Je ne pourrai me passer
D’être foncièrement :
Urbaine.

Andrée Chedid

Chant de nuit
Chant de nuit par Lea Marzloff

0 réponse sur “« Le Chant des Villes » par Andrée Chedid”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.