« Divin Ronsard, après que la douleur » de Flaminio de Birague

Divin Ronsard, après que la douleur

Divin Ronsard, après que la douleur
M’aura couché sous une froide lame,
Et que l’Amour, sans barque ni sans rame,
M’aura fait voir le monde sans couleur,

Après ma mort, sanglote mon malheur,
Et d’un long cri qui les rochers entame
Dis aux passants qu’aux regards de ma dame,
Chaud et brûlant j’immolai tout mon coeur.

Arrose après mon tombeau de tes larmes,
Et mets dessus ces pitoyables carmes,
Tristes témoins de mon gémissement :

CELUI QUI GÎT EN CE LIEU SOLITAIRE
POUR N’AVOIR PU A SA DAME COMPLAIRE
SOUS CE TOMBEAU SOUPIRE SON TOURMENT.

Flaminio de Birague

Âme Infidèle

Ce que je retiens du 26 juillet 2012. par Martin Menu

0 réponse sur “« Divin Ronsard, après que la douleur » de Flaminio de Birague”

Laisser un commentaire