« À une demoiselle » de Tristan Corbière

À une demoiselle

Demoiselle
Mademoiselle 19 par StreetPress

La dent de ton Erard, râtelier osanore,
Et scie et broie à cru, sous son tic-tac nerveux,
La gamme de tes dents, autre clavier sonore…
Touches qui ne vont pas aux cordes des cheveux !

– Cauchemar de meunier, ta : Rêverie agile !
– Grattage, ton : Premier amour à quatre mains !
O femme transposée en Morceau difficile,
Tes croches sans douleur n’ont pas d’accents humains !

Déchiffre au clavecin cet accord de ma lyre ;
Télégraphe à musique, il pourra le traduire :
Cri d’os, dur, sec, qui plaque et casse – Plaugorer…

Jamais ! – La clef-de-Sol n’est pas la clef de l’âme,
La clef-de-Fa n’est pas la syllabe de Femme,
Et deux demi-soupirs… ce n’est pas soupirer.

Tristan Corbière

Les Amours jaunes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.