Poème érotique de Michel Houellbecq

Le temps sur Venise est bien lourd
Et je te sens un peu nerveuse:
calme-toi un peu mon amour,
Je te lécherai les muqueuses

J’aime ton goût un peu salé,
J’en ai besoin deux fois par jour;
Je me laisse complètement aller:
Regarde, c’est la mort mon amour.

Michel Houellbecq

Venise d'hier ?
Venise_047 par BrunoDelzant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.