Poème érotique de Louis de Gonzague Frick

[singlepic id=124 w=320 h=240 float=right]Trou du cul de la Bien-Aimée
Te donnerai-je un nom de fleur
Lorsque ta matière embaumée
Se répand dans ma bouche en coeur
C’est toi, petit, que je préfère,
Mais j’aime aussi que ton voisin
Jute, jute comme un raisin
Afin que je me désaltère.
Ce sont là mes plus chers mignons,
Je leur donne ce qu’ils demandent
Des fruits fourrés et qu’ils me rendent
Tout imprégnés d’exhalaisons,
Gloire à ces deux trous brun et blond.

Louis de Gonzague Frick

0 réponse sur “Poème érotique de Louis de Gonzague Frick”

Laisser un commentaire