« Les libertins », par Cyr

Les libertins

À une étoile filante,

Baiser
Lesbian & Gay Pride (006) – 25Jun11, Paris (France) Par philippe leroyer

Elle l’a vu sur Internet
Il a l’air sympa, une bonne tête,
Et surtout, pour être honnête,
Il a, wow !, entre les jambes
Une sâcrée bête !

Lui, il en a marre des cam to cam
Le sexe virtuel c’est pas ad vitam eternam,
Toutes ces femmes qu’il a excité
Il voudrait bien les toucher.

Elle lui demande son adresse
Tout en lui montrant ses fesses
Ca tombe bien, elle habite tout près
Et, hum… putain ce qu’elle lui plait ! Continuer la lecture de « « Les libertins », par Cyr »

« Lesbos » par Cyr

Lesbos

Deux Femmes
de Boullogne, Deux jeunes femmes endormies, etude pour le Repos de Diane avec ses compagnons au retour de chasse Par franta4

Dans une étroite rue
fraîche, rose et pentue
j’ai surpris au travers de persiennes
un joli couple de lesbiennes.

C’est dans un atelier de peintre
que les jeunes femmes dans leur étreinte
se brossaient en quinconce le portrait
sans se douter qu’on les épiait.

Sans y être invité du tout
je m’approche à pas de loup
l’oeil grand ouvert comme un oracle
pour ne rien louper du spectacle. Continuer la lecture de « « Lesbos » par Cyr »

« La passion : la poésie » de Miguel Oscar Menassa

La passion : la poésie

Désirs
désir / desire Par Ferran.

Entre la vie
qui ne m’appartient pas
l’amour
et la vie que je suis
La poésie
peut remplir
tout ce vide.

Il parlait
toujours en silence
sans rien dire.
Elle, elle pensait au futur.

Nous étions ainsi,
assis l’un en face de l’autre
depuis des siècles.

Ma voix sonnait creuse
entre les parfums violents
de ses fesses
ouvertes comme des ruisseaux
comme des versants cristallins
de rosée s’ouvrant
au petit soleil du matin.
Ma voix se perdait
entre l’acoustique marée. Continuer la lecture de « « La passion : la poésie » de Miguel Oscar Menassa »

« Pour une Jeune Dame (Sonnet) » de Pierre Motin

Pour une Jeune Dame (Sonnet)

[singlepic id=118 w=320 h=240 float=right]Le pigeon fout la colombelle,
Le coq fout la poule souvent,
Et le moyneau, moins continent,
Fout et refout la passerelle.

Ceste mignarde Tourterelle
A foutre a du contentement,
Le cheval saute la Jument,
Le taureau la Genisse appelle.

Il n’est animal montagnard,
Tygre, Grifon, ny Leopard,
Lyon, ne Dragon, qui ne foute.

Pourquoy avons nous des Couillons,
Sinon pour foutre, compagnons,
Suyvans de nos Peres la route?

Pierre Motin

Crédit Photo : désir camouflé Par Crikette Guilimaux

« Valse » de Marie Krysinska

Valse

[singlepic id=103 w=320 h=240 mode=web20 float=right]Ah! pourquoi de vos yeux
Tant appeler mes yeux,
Et pourquoi d’une folle étreinte me dire
Que tout est puéril
Hors élan de nos cœurs
Éperdus l’un vers l’autre.
Ces lampes claires et ces girandoles
Dévoileraient mon trouble sans doute,
Si je laissais vos yeux
Tant parler à mes yeux.
Vois l’enchantement de cette nuit complice
Et ces roses
Amoureuses
Aux corsages des Amoureuses.
Respirons les arômes charmants
Qui montent de ces fleurs,
Parées comme des femmes,
Et des ces femmes parées
Comme des fleurs.
Enivrons-nous du doux vin
Cher à Cythérée,
Tandis que les violons
Traînent des notes pâmées
Et que les violoncelles sont
Des voix humaines extasiées.
Ne fuyez pas, chers yeux, tes yeux
Abandonnez-vous vaincus et vainqueurs,
Abandonnez-vous, tes yeux à mes yeux.

Marie Krysinska

Rythmes pittoresques

« La Beauté » de René-François Sully Prudhomme

La beauté

Beauté
Marjorie beauté-10.jpg Par ColyPhotography

Splendeur excessive, implacable,
Ô Beauté, que tu me fais mal!
Ton essence incommunicable,
Au lieu de m’assouvir, m’accable :
On n’absorbe pas l’idéal.

L’Éternel féminin m’attire,
Mais je ne sais comment l’aimer.
Beauté, te voir n’est qu’un martyre,
Te désirer n’est qu’un délire,
Tu n’offres que pour affamer !

Je porte envie au statuaire
Qui t’admire sans âcre amour,
Comme sur le lit mortuaire
Un corps de vierge, où le suaire
Sanctifie un parfait contour. Continuer la lecture de « « La Beauté » de René-François Sully Prudhomme »