« Prélude » par Yseult Coulon

Prélude

Préliminaires
Préliminaires Par patdebaz

Regarde ! Comme c’est beau ! C’est charmant !
Soudain, je retombe en enfance.
Comme cela tombe, si doucement
J’aime cette période : Quelle insouciance !
Me berçant en se balançant
Les flocons dansent et tourbillonnent
Rajeunir… en dépit des gens
S’émerveiller… et je chantonne !
De doux nuages forment tapis blanc
Le ciel s’allonge… l’indifférence
Blessé ! A terre… s’écoule son sang
Velouté rouge. Plaisir si dense…
Le vent se joue, voleur d’instants
Il tambourine, le sol moutonne
Puis une bourrasque nous piquent sainement
S’émerveiller… et je chantonne !
Je me sens bien, lestée de tant…
Rien me rebute, enfin j’avance
Droit devant Soi s’ouvre le Présent
Si tu hésites, meurs en silence
Car tu redoutes ? Mais ce moment…
Il est à toi si tu pardonnes
Nul ne décide… Savoure le Temps
S’émerveiller… et je chantonne !
Prince Langoureux qui va qui vend
Tic-Tac ! Tic-Tac ! Tu carillonnes
Murmures affables pour tangos lents !
S’émerveiller… et je chantonne !

Yseult Coulon

Laisser un commentaire