« “Du fond de l’abîme” : Nous sommes à nous deux… » par Paul Éluard

Du fond de l’abîme

Nous sommes à nous deux…

Abîme
La boite de Pandore du Jouet ? par Marc DUPUY

Nous sommes à nous deux la première nuée
Dans l’étendue absurde du bonheur cruel
Nous sommes la fraîcheur future
La première nuit de repos
Qui s’ouvrira sur un visage et sur des yeux nouveaux et purs
Nul ne pourra les ignorer

Paul Éluard

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.