« Gare au Regard » de Catherine Jung

Gare au Regard

AU DELA DU REGARD Par FREDBOUAINE ☮

Gare à l’égard des regards…
Il suffit d’un soir, d’un regard, d’un égard
Pi nous voilà bien!
Brouillard, blizzard
Qui l’aurait su, qui l’aurait cru!
Un regard, ‘pi voilà l’traquenard
Dérivé d’illusoire
A qui l’art qui s’égare?
A quand l’égard hagard?
Une chance ou un cauchemar?
Allez savoir!
Coup d’cafard, bel espoir?
Au placard!
Moi j’aimerais bien t’y voir!
-Un regard qui s’égare-
Moi j’aimerais bien t’revoir…
-Un espoir au hasard-
J’espère, j’espère
A qui veut le savoir
Qu’il y aura un autre soir
D’autres regards, d’autres blizzards
Pour s’y égarer au hasard
Car j’dois avouer
Qu’j’aime le brouillard de ton regard.
Oh, gare au brouillard de ton regard
Dans lequel je m’égare!
Voilà bien le genre de traquenards
Où on pourrait s’prendre tous les soirs
Ca n’est ni étrange ni bizarre
Juste l’avatar d’la mer à boire
Gare, oh gare, oh gare!
Car nul n’a l’pouvoir d’pas s’émouvoir
-Gare, oh gare, oh gare!-
Ni à l’abri du desespoir
Gare au miroir de ton regard…
Gare à moi quand j’te regarde
Lorsque mes yeux par mégarde
S’attardent. Dieu m’en garde!
Gare à moi quand j’te regarde
Dans le miroir blafard
Oh, glisse ton regard
Territoire illusoire
Quelle histoire, quelle histoire!
J’aurais p’têtre pas dû voir
Ni ouvrir ce tiroir…
Gare à l’hagard miroir
Gare à l’avare pouvoir
Du regard qui s’égare
Sans égards…

Catherine Jung

Poème Amateur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.