« Assise au bord de tes rêves » de Jacques Herman

Assise au bord de tes rêves

Tu t’es assise au bord de tes rêves
Ni les dieux dans le ciel
Ni les hommes ici-bas
N’ont pu te relever

Tout espoir semble dilué
Dans le sombre combat
Des pensées
Qui t’inondent
Et dans l’opacité
De tes désirs inassouvis

Ah me dis-je il faudra bien
Qu’un jour on en finisse
Et la réponse me vint
Soufflée par le vent

Ce n’est dit-il qu’au prix
De l’oubli de soi-même
Que l’on survit aux bruits
Aux soubresauts du monde
Comme au désespoir
Qui nous envahit

Je t’ai rapporté
Sur un plateau d’argent
La réponse du vent

Il ne te reste plus
Qu’à l’écouter aussi

Jacques Herman

Assise au bord de tes rêves
Flare Par e³°°°

Laisser un commentaire