« Mai » par Marc DUPUY

Mai

Le mur lance son poing
dans le matin. La feuille
du visage brille et tombe.

Au long des corridors
les portes menacées
de faire naufrage.

Tombé ton bras
à la veine sombre
tient l’or

ultime otage du regard.

Marc DUPUY

« Poèmes de Marc DUPUY »

 

Mai
Mai Chau Par Cmic Blog

Laisser un commentaire