« Leur cœur est ailleurs » d'Hector de Saint-Denys Garneau

Leur cœur est ailleurs

Leur cœur est ailleurs
Au ciel peut-être
Elles errent ici en attendant
Mon coeur est parmi d’autres astres parti
Loin d’ici
Et sillonne la nuit d’un cri que je n’entends pas
Quel drame peut-être se joue au loin d’ici ?
Je n’en veux rien savoir
Je préfère être un jeune mort étendu
Je préfère avoir tout perdu.

Pour chapeau le firmament
Pour monture la terre
Il s’agit maintenant
De savoir quel voyage nous allons faire

Hector de Saint-Denys Garneau
Les Solitudes

poussières sur deux coeurs
poussières sur deux cœurs Par francois et fier de l'Être

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.